Apprendre la marche au pied en laisse

magasin_animaloire

Samedi 10 novembre 2018 de 14h à 18h

venez avec votre chien apprendre la marche au pied en laisse à l’animalerie ANIMALOIRE 62 Route d’Orléans, 45380 La Chapelle-Saint-Mesmin

Je serai présent pour vous expliquer les astuces de la marche au pied en laisse et bien sûr je répondrai à toutes vos questions concernant l’éducation ou le comportement de votre chien.

Alors n’hésitez pas à passer me voir a ANIMALOIRE.

Thierry Dog EDUC 45

DÉCOUVREZ MON TRAVAIL

JOURNEE DECOUVERTE DOG EDUC 45 

SAMEDI 13 OCTOBRE 2018

Soyeux nombreux à venir découvrir le quotidien d’un éducateur canin sur mon nouveau terrain à Saran.

Voici le détail heure par heure du planning de cette journée.

9 h   : Loky, croisée Bull terrier de 3 ans : 1ère leçon d’obéissance (marche aux pied en laisse)

10 h : Nala, chien de chasse 1 ans  : 4ème leçon d’obéissance (rappel) ;

11 h : Narkos ,sharpei 9 mois : 3ème leçon d’obéissance ;

14 h : Obi, Berger australien 4 mois  : 2ème leçon d obéissance chiot ;

15 h : Nino, x chasse 18 mois  : 1ère leçon d’obéissance (marche aux pied en laisse) ;

16 h : Ollie, Bouvier bernois 4 mois : 1ère leçon d’obéissance chiot ;

17 h : Louky, Malinois x beauceron et Munch, Beauceron: travail sur le contact congénère;

18 h:  Nessy, Shipperke 1 an et Falco, croisé fox 8 ans :  travail sur le contact congénère.

Vous pourrez, lors de cette journée, me voir travailler 10 chiens en obéissance, je ne vous cache rien.

Accès au terrain par GPS :

  • taper  « Hotel première classe Orléans Saran »,
  • une fois sur le rond point de l’accès a l’hôtel, prendre la sortie Saran Chimouton »
  • puis première rue à droite
  • garer votre voiture : le terrain situé rue du RAN D’ABAS, est accessible uniquement à pied (à 200 m).

 

Le Syndrome Confusionnel du Chien

Il me semble que c’était hier ! nous sommes revenus à la maison, le cœur rempli de fierté et d’amour pour cette petite boule de poils tricolore, petit Beauceron arlequin. Il y a eu les pipis, les bêtises, les chaussettes volées puis la complicité est grandie avec les promenades, les jeux. Petit chiot est devenu un « grand » chien. Dutch est devenu un vrai gardien, laissant des traces indélébiles à ceux qui ont eu une attitude équivoque auprès des membres de la famille. Que de courses et de jeux avec son ami Troubadour, Percheron de 900 kilos qui passer les gués en attelage, uniquement si Dutch ouvrait la voie. Puis, il est devenu mon assistant indispensable dans ma fonction d’éducateur canin, sachant remettre en place les mordeurs et rendre leur confiance aux peureux. L’âge d’une retraite bien méritée à sonner, Doudou est redevenu chien de famille, au milieu d’une petite meute qui sait lui montrer le respect qui lui est du. A l’instar de l’humain, nos amis voient leur espérance moyenne de vie augmenter, mais aujourd’hui, « grand chien » est devenu « vieux chien » souffrant d’arthrose des hanches, de dermatite, d’une paralysie du larynx, mais surtout il commence à se comporter de façon étrange.
Tous les chiens ne vieillissent pas de la même façon. Il faut différencier le vieillissement dit « normal » de l’animal (la durée du sommeil augmente, son activité diminue, sa locomotion est plus difficile) de la sénescence pathologique appelée aussi Syndrome Confusionnel du Chien « SCC », pathologie liée au vieillissement cérébral qui présente quatre principaux symptômes :
– Altération des comportements sociaux : il semble ne plus reconnaître les personnes ou, comme Dutch, ne se lève plus pour nous accueillir.
– Perte des apprentissages élémentaires (propreté, éducation, ordres non compris).
– Désorientation spatiale qui se traduit par une déambulation désordonnée et obsessionnelle, comme s’il était perdu dans sa propre maison.
– Changement du cycle du sommeil : Il peut dormir dans la journée et s’agiter la nuit, ou dormir quelques minutes et recommencer à déambuler.
Ces symptômes ne se présentent pas tous en même temps, certains chiens sont touchés seulement par une des quatre catégories, voire deux. La pathologie évolue progressivement avec des périodes de rémission de plus en plus rares, mais, comme le vieillissement, elle est irréversible.
En fait, le SCC est une altération des fonctions cognitives du chien, due au vieillissement des cellules nerveuses dont les membranes s’épaississent, une perte des neurones ou autres lésions cérébrales. Ce vieillissement cérébral pathologique peut correspondre à la maladie d’Alzheimer chez l’humain.
Il existe trois leviers pour aider nos chiens à traverser cette période :
– Un traitement médicamenteux à base de sélégiline prescrit à vie par votre vétérinaire pour réguler les troubles cognitifs ;
– Un traitement alimentaire qui consiste à enrichir le repas du chien en oméga 3 et en antioxydants censés limiter la perte de neurones liée à l’âge.
– Le troisième levier, et à mon sens le plus important, c’est nous, en maintenant son insertion dans notre milieu familial, malgré les pipis, malgré les réveils en pleine nuit pour aller le rassurer. Nous devons continuer à l’entretenir régulièrement en le brossant, profiter d’une douche pour le masser ce qui stimule ses systèmes nerveux, lymphatiques, et le tient connecté aux différentes parties de son corps. Les promenades restent importantes, même si elles se raccourcissent du fait d’une locomotion rendue difficile dans les cas arthrosiques. Être vieux ne signifie pas ne plus jouer, Dutch était infatigable lorsqu’il jouait avec un ballon ou une balle. Aujourd’hui, je lui lance sa balle au niveau de la gueule pour qu’il puisse la rattraper sans avoir à courir. On peut également cacher une friandise dans l’une de nos mains, l’odorat n’est pas atteint par la maladie, il saura la trouver. Faire preuve d’imagination n’est pas difficile pour venir à aide à celui qu’on aime.
Votre chien a partagé votre vie pendant 10, 12 ans, voire plus. Il était auprès de vous pour le meilleur comme pour le pire. Alors, aujourd’hui, c’est à vous de le soutenir.
+
Article dédié à Dutch, mon vieil ami.

 

FOIRE DE ST JEAN

Merci a Christelle Albertella de m’avoir invité sur sont stand pour le dimanche 24 juin en compagnie du Domaine De Vauroux élevage de berger belges.
je répondrai a toutes vos questions concernant l’éducation ou le comportement canin.
Votre chien ne marche pas au pied en laisse venez avec lui que je vous explique comment faire.
venez nombreux. 😎
TH Dog Educ 4533850140_10217504680548427_7735086575104557056_n

Passage du CSUA et du TAN

DARK

Très fier de Dark (Magmus du Domaine de Vauroux) pour sa 1ère Expo et ses excellents résultats :

– 2eme Exc classe ouverte
– CSAU Exc
– TAN Exc

Cette superbe réussite est le résultat du travail assidu effectué par sa propriétaire. Il me faut préciser  que Dark  était un chien très peureux, mais les différents exercices d’obéissance  lui ont permis de créer un lien  indéfectible avec sa maîtresse et de prendre confiance en lui. Il a fallu seulement 7 leçons pour arriver à ce résultat.

Th.Dog Educ 45

Marche au pied en laisse

Animation spéciale :le samedi 28/04/18 démonstration de marche au pied en laisse. Venez nombreux avec votre chien, je serai présent toute la journée pour vous donner des astuces qui vous faciliteront la vie. Fini le chien qui tire ! n’hésitez pas à vous joindre à nous et en plus c’est gratuit !

AVR28

sam 10:00 · animalerie leclerc olivet
 Dimanche 29/04/18
Belle réussite pour une première séance de « marche aux pieds » en laisse à l’ animalerie Leclerc. Une trentaine de participants, je n’ai pas vu la journée passer. Merci à tous ! A bientôt pour une prochaine date.
Voici quelques photos des nounours. Th DOG EDUC 45L’image contient peut-être : chaussures et chienL’image contient peut-être : chien

Le choix du chien : un dilemme cornélien

dog-1894133_1920Votre décision est prise : en accord avec tous les membres de la famille, vous avez décidé de partager votre vie avec un chien. Parce qu’il s’agit bien d’un partage et non d’un simple achat. Tous les jours, vous devrez vous levez pour le sortir pour ses besoins physiologiques, tous les jours vous devrez être là pour le nourrir, tous les jours vous devrez jouer avec lui, tous les jours quelle que soit la météo et cela pendant 10 à 15 ans. Vous allez devoir faire des concessions pour les vacances, pour les week-ends en famille ou en amoureux, prévoir des frais de nourritures, des soins médicaux comme les vaccins, les vermifuges, les antiparasitaires, mais également les frais importants en cas de maladie ou d’accident. En contrepartie, vous accueilliez chez vous un amour inconditionnel, un cœur qui ne battra que dans l’espoir de vous rendre heureux.
Bon, toute la famille est d’accord pour accueillir un chien, mais quelle race choisir ? c’est un choix cornélien tout simplement parce que le choix d’une race se fait entre raison en sentiment.
Le sentiment aura tendance à prendre le dessus : les effets de mode, il suffit d’une histoire sur le net, d’un film… et on s’attache à une race. Il y a eu les 101 dalmatiens, Beethoven le Saint Bernard, les aventuriers que sont les huskies, Hachiko l’Akita inu, fidèle compagnon qui attendait quotidiennement son maître à la gare alors que celui-ci était décédé. Belle preuve d’attachement. Le futur propriétaire se projette dans ces fictions et attend de son futur chien une même attitude. Le border collie, le berger australien et le bulldog anglais ont la part belle dans les publicités. Malheureusement, si ces chiens font souvent l’unanimité dans le cœur des candidats à l’acquisition, ces races ne conviennent pas à tous.

Voici quelques critères que vous devrez prendre en compte dans le choix de votre futur compagnon à quatre pattes :

Votre rythme de vie : si vous êtes sportifs vous choisirez un animal type chien de travail (donc sélectionné génétiquement au fil du temps pour une activité physique donnée) qui pourra vous accompagner sans souffrance dans de longs périples, (malinois, border collie, berger australien…) ; à l’inverse, si vous avez tendance à être pantouflard, le bon sens veut que vous choisissiez un chien qui préfère de calmes balades (chihuahua, dogue de bordeaux, bulldog anglais…).

Votre environnement : sans parler de la taille de votre chien quand il sera adulte, il y a des chiens qui ont besoins de plus de terrain que d’autres pour se dépenser.

Les différents « membres » de la famille : enfants ou autres animaux. Certaines races sont un peu maladroites et peuvent bousculer les enfants, ou encore ont du mal à s’acclimater à la présence d’autres animaux autour d’eux : chats, poules ou autres congénères.

Le temps dont vous disposez pour vous occuper de votre animal, certaines races ont plus besoin de la compagnie de leur propriétaire auprès d’elles, alors que d’autres sauront patienter en attendant votre retour du travail.

Cette liste non exhaustive est constituée des quelques critères à prendre en compte pour choisir son chien. Mais rien n’est aussi facile ; deux chiens d’une même race peuvent être différents et la majorité des problèmes peuvent se régler par l’éducation du chien. On peut lui apprendre à gérer ses anxiétés lors des séparations, on peut lui enseigner à bien se comporter avec ses congénères ou avec les humains qui l’entourent, on peut répondre à ses besoins de dépenses physiques plus ou moins importants, mais ici la vraie question est : quel type de maître avez-vous choisi d’être ?

Thierry, Dog Educ 45

logo Dog Educ 45