Passage du CSUA et du TAN

DARK

Très fier de Dark (Magmus du Domaine de Vauroux) pour sa 1ère Expo et ses excellents résultats :

– 2eme Exc classe ouverte
– CSAU Exc
– TAN Exc

Cette superbe réussite est le résultat du travail assidu effectué par sa propriétaire. Il me faut préciser  que Dark  était un chien très peureux, mais les différents exercices d’obéissance  lui ont permis de créer un lien  indéfectible avec sa maîtresse et de prendre confiance en lui. Il a fallu seulement 7 leçons pour arriver à ce résultat.

Th.Dog Educ 45

Le choix du chien : un dilemme cornélien

dog-1894133_1920Votre décision est prise : en accord avec tous les membres de la famille, vous avez décidé de partager votre vie avec un chien. Parce qu’il s’agit bien d’un partage et non d’un simple achat. Tous les jours, vous devrez vous levez pour le sortir pour ses besoins physiologiques, tous les jours vous devrez être là pour le nourrir, tous les jours vous devrez jouer avec lui, tous les jours quelle que soit la météo et cela pendant 10 à 15 ans. Vous allez devoir faire des concessions pour les vacances, pour les week-ends en famille ou en amoureux, prévoir des frais de nourritures, des soins médicaux comme les vaccins, les vermifuges, les antiparasitaires, mais également les frais importants en cas de maladie ou d’accident. En contrepartie, vous accueilliez chez vous un amour inconditionnel, un cœur qui ne battra que dans l’espoir de vous rendre heureux.
Bon, toute la famille est d’accord pour accueillir un chien, mais quelle race choisir ? c’est un choix cornélien tout simplement parce que le choix d’une race se fait entre raison en sentiment.
Le sentiment aura tendance à prendre le dessus : les effets de mode, il suffit d’une histoire sur le net, d’un film… et on s’attache à une race. Il y a eu les 101 dalmatiens, Beethoven le Saint Bernard, les aventuriers que sont les huskies, Hachiko l’Akita inu, fidèle compagnon qui attendait quotidiennement son maître à la gare alors que celui-ci était décédé. Belle preuve d’attachement. Le futur propriétaire se projette dans ces fictions et attend de son futur chien une même attitude. Le border collie, le berger australien et le bulldog anglais ont la part belle dans les publicités. Malheureusement, si ces chiens font souvent l’unanimité dans le cœur des candidats à l’acquisition, ces races ne conviennent pas à tous.

Voici quelques critères que vous devrez prendre en compte dans le choix de votre futur compagnon à quatre pattes :

Votre rythme de vie : si vous êtes sportifs vous choisirez un animal type chien de travail (donc sélectionné génétiquement au fil du temps pour une activité physique donnée) qui pourra vous accompagner sans souffrance dans de longs périples, (malinois, border collie, berger australien…) ; à l’inverse, si vous avez tendance à être pantouflard, le bon sens veut que vous choisissiez un chien qui préfère de calmes balades (chihuahua, dogue de bordeaux, bulldog anglais…).

Votre environnement : sans parler de la taille de votre chien quand il sera adulte, il y a des chiens qui ont besoins de plus de terrain que d’autres pour se dépenser.

Les différents « membres » de la famille : enfants ou autres animaux. Certaines races sont un peu maladroites et peuvent bousculer les enfants, ou encore ont du mal à s’acclimater à la présence d’autres animaux autour d’eux : chats, poules ou autres congénères.

Le temps dont vous disposez pour vous occuper de votre animal, certaines races ont plus besoin de la compagnie de leur propriétaire auprès d’elles, alors que d’autres sauront patienter en attendant votre retour du travail.

Cette liste non exhaustive est constituée des quelques critères à prendre en compte pour choisir son chien. Mais rien n’est aussi facile ; deux chiens d’une même race peuvent être différents et la majorité des problèmes peuvent se régler par l’éducation du chien. On peut lui apprendre à gérer ses anxiétés lors des séparations, on peut lui enseigner à bien se comporter avec ses congénères ou avec les humains qui l’entourent, on peut répondre à ses besoins de dépenses physiques plus ou moins importants, mais ici la vraie question est : quel type de maître avez-vous choisi d’être ?

Thierry, Dog Educ 45

logo Dog Educ 45

Bien dans sa gamelle

Bien dans sa gamelle,

Bien dans son corps

L’alimentation est primordiale pour la bonne santé physique du chien. Tout « bon propriétaire » digne de ce nom veut le meilleur pour son toutou, mais il est bien difficile de s’y retrouver dans tous les messages publicitaires et commentaires que l’on trouve sur le net.

Même si cela paraît évident pour la plupart d’entre nous, il est toujours bon de rappeler que le chien est un CARNIVORE, c’est-à-dire que la base de son alimentation est la VIANDE

Il existe deux modes d’alimentation pour répondre aux besoins du chien :

  • La viande crue (ou BARF) ;
  • Les croquettes.

LE CRU (BARF)

Le régime viande crue est ce qu’il y a de mieux adapté au système digestif du chien, à condition de distribuer deux rations/jour équivalent à 3 à 5 % du poids du chien adulte.

Vous constituerez la ration de votre chien avec de la viande, des os charnus, des légumes (hors féculents), fruits, mélange d’herbes ou d’algues et d’un peu d’huile. Remarquez qu’il n’y a pas de féculents (pommes de terre, riz…)

Il n’est pas toujours facile d’avoir tous ces ingrédients sous la main ni d’avoir le temps de préparer les ‘repas’ du chien. Aussi, vous trouverez des sociétés qui vous livrerons le BARF, sous forme de pavés congelés prêts à être servis.

LES CROQUETTES

C’est le moyen le plus pratique pour nourrir nos chiens : long délai de conservation, facilité de distribution. Mais le choix est vaste et il n’est pas évident de faire la part des choses, à moins… de savoir décrypter les étiquettes :

Premier chose : les ingrédients sont indiqués dans l’ordre décroissant de quantité composant la croquette.

  • PROTEINES ANIMALES

L’ingrédient principal de la recette doit être de la protéine animale, autrement dit de la viande. Le pourcentage doit être indiqué en tête de liste sous la dénomination « MUSCLES».

Produit ou sous-produit animal signifiant déchets d’abattoir, soit carcasses, bec, tête…

Farine animale veut dire poudre de plume, bec et ongles.

  • PROTEINES VEGETALES (blé, maïs, riz)

Les protéines végétales apparaissent malheureusement souvent en tête de liste. Il s’agit de céréales, avec un taux d’amidon qui reste important même après cuisson. Or, rappelons que le système digestif du chien n’est pas conçu pour digérer l’amidon.

Les céréales sont nécessaires dans les recettes de croquettes pour le maintien en forme de la croquette, il en faut donc un minimum.

  • LEGUMES ET FRUITS
  • HERBES MEDICINALES ET AROMATIQUES
  • PULPE DE BETTERAVE

Déchet de betterave

  • GRAISSE ANIMALE

En trop grande quantité, la graisse peut entraîner un surpoids et aller jusqu’à entrainer des problèmes cardiaques.

Il existe aujourd’hui sur le marché, plusieurs formules de croquettes contenant plus de 75 % de muscles, que l’on peut trouver en magasin ou sur internet, et cerise sur le gâteau, elles sont livrées à domicile, pratique, non ?